130 rue de la gare 62220 CARVIN

Cabinet de parodontologie à Carvin (62)

Dr Michel Sanchez - Dentiste exclusif en soin des gencives dans le Pas-de-Calais

130 rue de la gare 62220 CARVIN
130 rue de la gare 62220 CARVIN

Hérédité et maladies parodontales

Il existe une composante génétique qui explique en partie la prédisposition aux maladies parodontales .

L’HÉRÉDITÉ A-T-ELLE UNE PART DE RESPONSABILITÉ DANS L’APPARITION DES PARODONTITES ?

La sensibilité aux parodontites peut être héréditaire


Les parodontites sont causées par l’infection du système d'attache des dents. L’organisme peut réagir de différentes façons selon les performances de son système de défense ( ou système immunitaire ). Chez certaines personnes, une faible infection peut entraîner des dégâts importants, alors que d’autres personnes fortement infectées ne développent aucun symptôme.

Cette capacité de l’individu à se protéger ou au contraire à être très sensible aux problèmes parodontaux est en partie héréditaire. En effet ,des gènes de susceptibilité aux parodontites ont été identifiés .Une partie de la population caucasienne ( 20%) ont des macrophages ( cellules de défense ) génétiquement programmés à sécréter des quantités de cytokines ( ou médiateurs inflammatoires) jusqu’à 10 fois plus importantes que la normale .

L’ expression de ce phénotype hyper-inflammatoire favoriserait le développement d’une infection parodontale plus sévère  : les médiateurs inflammatoires libérés en très grande quantité dans le parodonte infecté seraient responsables de destructions précoces et rapides. Cette susceptibilité peut être transmise des parents aux enfants.

Depuis 1997 , un test a été mis au point pour déterminer la présence ou non de cette prédisposition :  test PST ( Periodontal System Test ) . Actuellement , l'évolution de ce test permet d' affiner les résultats et de classifier les individus en 4 groupes :

type A : pas de prédisposition

type B : prédisposition assez élevée

type C : prédisposition élevée

type D : prédisposition très élevée .

Dans notre cabinet de parodontie , 80% de mes patients ( ayant une parodontite) présentent une prédisposition ( type B, C ou D ) , mais 20% appartiennent au groupe A .

Le test actuel ( Génotype IL-1) est réalisé très facilement et de façon indolore ( écouvillon buccal pendant 1 mn) lors du bilan parodontal ( voir rubrique Cabinet : La première consultation ).

Par ailleurs , certains facteurs environnementaux ( comme le tabac , des substances médicamenteuses ou toxiques ) et plus généralement notre mode de vie ( alimentation , rythme de vie : sommeil , travail,...) ,  peuvent agir sur l'expression de nos gènes et favoriser l'apparition de la maladie parodontale . Ces modifications dites " épigénétiques " sont transmissibles , sans changer le génotype défini par le patrimoine génétique du patient .


ADN et couleur sépia
ADN et couleur sépia

CONCLUSION

Parmi tous les facteurs de risque favorisant et/ou aggravant la parodontite , le facteur (épi)génétique a bien été mis en évidence . Mais d'autres facteurs environnementaux comme le tabac , ou généraux comme le diabète , sont probablement plus dominants que l' hérédité .

De même , il est établi que plusieurs facteurs défavorables cumulés chez un même individu vont se potentialiser et augmenter considérablement le risque parodontal .



NOS CONSEILS

Un test actuel peut être réalisé très facilement et rapidement ( écouvillon buccal ) lors du bilan parodontal

  • Si un membre de votre famille est atteint de parodontite , un test biologique simple ( frottis buccal ) réalisé chez le dentiste-traitant , permettra de déterminer si vous êtes prédisposé ou non .
  • Si le test est négatif , le risque génétique de développer une maladie parodontale sera faible , et le contrôle habituel chez votre dentiste sera suffisant .
  • Par contre , si le test est positif, le risque sera plus ou moins élevé ( selon le degré de susceptibilité ) et une surveillance chez le parodontiste ( dentiste spécialisé) sera conseillée .

Dernière mise à jour le: 17/01/2021