130 rue de la gare 62220 CARVIN

Cabinet de parodontologie à Carvin (62)

Dr Michel Sanchez - Dentiste exclusif en soin des gencives dans le Pas-de-Calais

130 rue de la gare 62220 CARVIN
130 rue de la gare 62220 CARVIN

L'hémochromatose et la parodontite

L'hémochromatose primitive ou héréditaire est une maladie génétique due à une absorption intestinale excessive de fer.

Définition

L' hémochromatose primitive ou héréditaire est une maladie génétique due à une absorption intestinale excessive de fer.
Elle entraîne au fil des années l’accumulation de cet élément au niveau de nombreux organes ( foie, pancréas, cœur,…), ce qui va les endommager.

L’ hémochromatose est liée à des mutations du gène HFE (chromosome 6) . Elle touche 3 personnes sur 100, ce qui représente 200 000 patients en France.

 Il s’agit de la première maladie génétique en France.

Elle est responsable de 2 000 morts par an.

sang et vaisseau
sang et vaisseau

Diagnostic et signes cliniques

hémochromatose et diagnostic
hémochromatose et diagnostic

Le diagnostic se réalise à partir d'examens sanguins et de test génétique .
L'analyse sanguine indique une augmentation du coefficient de saturation de la transferrine (protéine de transport sanguin du fer)  et de la ferritine (protéine permettant le stockage du fer)  .


L' hémochromatose a une gravité variable : certains malades ont peu de complications (fatigue, douleurs articulaires), d'autres associent des complications graves : diabète , insuffisance cardiaque , cirrhose et même cancer du foie .

Liens entre l' hémochromatose et la parodontite

 La parodontite est une maladie inflammatoire chronique d’origine infectieuse caractérisée par une destruction progressive  des tissus parodontaux aboutissant à la perte de l’organe dentaire .
Le fer favorise la croissance et la virulence de Porphyromonas gingivalis, l’une des principales bactéries responsables de la parodontite .

Ainsi le déséquilibre du métabolisme du fer aurait un effet sur la composition de la flore sous-gingivale. 

 Une étude montre une :

- association positive entre une saturation en transferrine > 45 % et la gravité de la parodontite ,

- une relation significative entre l'abondance de Porphyromonas ( et autres paro-pathogènes ) et la saturation de la transferrine.

De même, la compétition naturelle entre notre organisme et les bactéries ( microbiote ) pour la recherche du fer s'en trouve perturbée : la surabondance en fer offre forcément plus de places " au banquet " pour nos chers microbes .

Au niveau clinique , la disparition des signes inflammatoires comme le saignement est une première étape capitale du traitement parodontal . Ainsi , on peut penser que ce n'est pas tant l' hémochromatose par elle-même qui aggrave la parodontite , mais la présence du saignement gingival (sur-enrichi en fer chez le patient atteint d' hémochromatose) qui " booste " la croissance bactérienne .

Conclusion

Les patients atteints d' hémochromatose présentent beaucoup plus de risque de développer une maladie parodontale, et cette information doit leur être communiquée lors de leur prise en charge médicale .


       

Sources : FERIF / Parcours hémochromatose en Ile-de-France

              Etude « Hémoparo » / Dr .Cécile BRIAND et Dr. Martine BONNAURE-MALLET ; 2013 .

Dernière mise à jour le: 17/03/2021